TASTE




La Consommation Consciente

« Et s'ils déclenchaient une guerre et que personne n'y allait ? »*


Cette question apparemment naïve, popularisée durant la guerre du Viêt Nam comme slogan anti-guerre, pourrait être adoptée comme réponse au problème de la surconsommation : « Et si un produit était lancé sur le marché sans que personne ne l'achète ? »

Cette question simpliste est en fait une idée fondamentale pour un futur durable. Ne pas consommer est la première étape vers le développement durable et la réduction de l'exploitation des ressources, de la consommation d'énergie, de la pollution et de l'effet de serre. La seconde étape est la consommation consciente. Il est bien sûr illusoire d'imaginer un monde où nous ne consommerions rien. Mais réduire la consommation et consommer consciemment sont des actions responsables qui mèneront à un futur viable.

L'industrialisation et maintenant la mondialisation nous ont apporté plus de « choses » que tout ce que nous pourrions jamais espérer utiliser, ou même désirer ; ce qui, combiné à la publicité et aux gammes infinies de produits, a contribué à faire de nous des hyper-consommateurs irréfléchis de « trucs » que nous jetons pour la plupart. Et cela s'étend même à l'agriculture, où le plus gros consommateur — deux tiers de la production conventionnelle — est la décharge.

De plus en plus de personnes prennent conscience des défauts de ce système et font des choix réfléchis pour limiter leur consommation, tandis que d'autres se sentent impuissants et enfermés dans un schéma qu'ils n'ont pas choisi. Mais le choix est possible et choisir consciemment est un acte engagé. Si suffisamment de personnes cessaient d'acheter des produits qui génèrent des déchets, qui sont contraires au développement durable et à l'éthique, polluants, toxiques et dangereux, ils ne seraient plus produits. Le pouvoir des consommateurs est absolu, mais ce pouvoir a besoin d'être canalisé et discipliné. La question est : jusqu'où pouvons-nous aller ? Quels sont les bons choix et comment le savoir ?

L'une des méthodes traditionnelles pour manifester son désaccord est le boycott — refuser d'acheter tel produit ou de soutenir telle action de quelque façon que ce soit. C'est une forme de protestation toujours actuelle, mais il existe une approche plus dynamique appelée « buycott »** qui consiste à choisir consciemment d'acheter certains produits plutôt que d'autres parce qu'ils sont éthiques, équitables, biologiques, respectueux de l'environnement, etc. Notre monde est totalement contrôlé par les forces économiques, et la capacité du consommateur à choisir a des conséquences d'une grande portée.

TASTE développera ces thèmes suivant les deux principaux sujets évoqués ci-dessus pour vous tenir informés et apporter des suggestions sur quoi boycotter ou buycotter :

Le Boycott

Refuser d'acheter ou de consommer certains produits en représailles ou comme protestation. Cette section expose des raisons établies de boycotter certains produits ou compagnies pour cause de pratiques dangereuses pour l'environnement, de violations des droits de l'homme, d'ingrédients toxiques, d'écoblanchiment et d'autres facteurs contraires à l'éthique. Elle explique pourquoi vous devriez cesser de boire du Coca-Cola ou de consommer les autres produits de cette marque, pourquoi vous devriez boycotter Nestlé, BP, Exxon / Esso, Shell, Monsanto, Unilever, McDonald's, Starbucks, Procter & Gamble, Glaxo Smithkline, L'Oréal… Et propose également des alternatives saines à ces produits.

Le Buycott

C'est l'alternative dynamique au boycott, où l'on choisit délibérément d'acheter quelque chose parce qu'il est bon pour l'environnement et pour notre santé. TASTE se voue à promouvoir des produits sains pour l'environnement, biologiques et cultivés biodynamiquement qui n'abîment pas la terre, mais travaillent au contraire à la restaurer. Cette section propose des liens vers d'autres sites qui aident à informer et nous guident dans nos choix afin que nous puissions tous pratiquer une consommation consciente et responsable.


*Cette citation est tirée d'un poème attribué à Carl Sandburg écrit dans les années 30 :
‘What if someone gave a war & Nobody came? Life would ring the bells of Ecstasy and Forever be Itself again.’
« Et si l'on déclenchait une guerre et que personne n'y allait ? La Vie sonnerait les cloches de l'Extase et serait de nouveau Elle-même pour l'Éternité. »

** mot-valise tiré de l'anglais buy, acheter, et boycott


Faites un don !

Twitter Instagram Tumblr Meetup

Taste Awakening
Tour 2013
Photo album